Poser des moustiquaires

 

Les moustiquaires créent une barrière physique contre les moustiques. La largeur de maille doit être assez petite pour empêcher le moustique de passer. Installées aux portes ou aux fenêtres, elles offrent une certaine protection contre les espèces entrant dans les bâtiments ou cherchant à vivre en intérieur : les insectes endophiles et endophages. Mais les moustiquaires n’assurent que rarement une parfaite étanchéité. 

Evitez que la peau soit en contact direct avec la moustiquaire !

Dans les pays tropicaux où les maladies vectorielles, en particulier le paludisme, sont endémiques, l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide est très largement conseillée et participe à la protection communautaire. 

Généralement efficace, ce dispositif produit un effet dissuasif - les moustiques entrant moins dans l’habitation - mais aussi répulsif et mortel par l’effet d’insecticide sur le moustique. Toutefois, une sélection progressive de moustiques présentant une tolérance aux insecticides imprégnés (de la famille des pyréthrinoïdes) peut présenter un changement de comportement et réduire avec le temps l’efficacité de ce dispositif.

(Pour précision, les moustiquaires imprégnées ne sont pas en vente en France métropolitaine).

Les bébés et les jeunes enfants seront assez bien protégés en couvrant leurs poussettes et leurs lits d’une moustiquaire non imprégnée adaptée. Il faut toutefois éviter que la peau soit en contact direct avec la moustiquaire, le moustique pouvant piquer à travers les alvéoles du maillage.

   
© EID MED / 2013