Les premières détections, dans le Vaucluse, se sont faites en 2009, sur la commune de l'Isle-sur-la-Sorgue. En 2011, l’espèce est installée dans 3 communes : Morières-Lès-Avignon, Le Thor et Saint-Saturnin-lès-Avignon. 

De 2011 à 2015, une grande partie du territoire de Vaucluse fait l’objet d’une surveillance par pièges pondoirs. Et en 2015, l’espèce est installée, de façon pérenne, dans deux tiers des communes mais, surtout concerne 95 % de la population. C'est pourquoi, il n'y a plus lieu d'exercer une surveillance d'expansion géographique sur le département du Vaucluse comme sur d'autres territoires de la région PACA, colonisés de longue date.

En revanche, les opérations de lutte antivectorielle, autour de cas suspects, sont appliquées comme prévues par le plan interministériel "antidissémination chikungunya, dengue et zika en France métropolitaine". 

   
© EID MED / 2013