Le réseau de surveillance de l'extension du moustique-tigre en Haute-Garonne repose, en 2017, sur l'installation de 73 pièges pondoirs, répartis sur 18 communes du département.

La première détection a eu lieu en juin et la dernière à l'occasion de l'ultime relevé de la saison (en novembre). Des œufs d’Aedes albopictus ont été capturés dans toutes les communes surveillées. Ainsi, 190 pondoirs se sont avérés positifs soit 37% au total. Au terme de l'année 2017, l'espèce a été déclarée présente sur 59 nouvelles communes du département, portant une colonisation du territoire à 87 communes.   

Déjà très implanté, l'espèce devrait continuer sa progression sur les zones urbanisées. Il est donc plus que nécessaire de poursuivre voire d'accélérer la lutte communautaire, notamment par l'adaptation des comportements et des gestes limitant la prolifération du moustique-tigre.

"Faisons équipe, avant qu'il pique" - Privons-le d'eau !

Retrouver tous les supports de communication, logotypés aux armes du Département, en faveur de l'action citoyenne. 

                   

   
© EID MED / 2013